';

À l’aube du crépuscule

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +
Share

Duy Anh Nhan Duc, plasticien végétal rejoint la Team School Gallery et présente un premier solo show intitulé « À l’Aube du Crépuscule ».

Pour la première fois, l’artiste explore un élément encore inédit pour lui, la fleur et illustre un thème omniprésent dans sa démarche artistique, l’impermanence. Par un travail expérimental autour de la fleur, le plasticien traduit le mouvement perpétuel de la vie. Il partage sa vision de l’impermanence par des œuvres qui nous invite à l’observation du cycle du monde végétal.

L’artiste investit un instant fragile et précieux, d’une fleur à l’apogée de sa beauté jusqu’à sa déclinaison. Ses sculptures, fresques et photographies explorent un fil tendu entre ces deux états.

La première installation traduit l’immatérialité au travers de l’épanouissement des fleurs. Un sablier dont la partie supérieure est fleurie de dahlias aux couleurs vives qui au contact des éléments ternissent, fanent, se déchirent jusqu’à devenir poussière.

Duy Anh Nhan Duc présente également une série de sculptures végétales. L’eau semble submerger ces compositions de fleurs préservées dans de la résine, dont les nuances noires contrastent avec celles des végétaux. Les couleurs se répandent en coulées de cire et illustrent le mouvement.

Les éléments entrent en jeu au travers d’expérimentations végétales. Les fleurs se frottent à l’air, au feu, à la terre. Ces alliances donnent naissance à des créations photographiques et plastiques qui immortalisent cette union. Une série réalisée en collaboration avec le photographe Enzo Orlando.

En dialogue avec ces oeuvres, des bouquets encapsulés. Fleurs dont la beauté fut à son apogée lors d'instants d'exception qui dès lors qu'elles fanent, perdent l'intérêt qu'on leur portait. Ces éphémères une fois séchées deviennent poussière. Des fragments délicatement recueillis et préservés dans des flacons de verre qui gardent précieusement en mémoire des souvenirs de moments passés.

Info